Solutions permacoles pour un monde en crise

Responsabilité personnelle et responsabilité de l'État


C'est moi qui conduis ma voiture.

C'est moi qui consomme l'électricité.

C'est moi qui roule pour faire mes courses dans les centres commerciaux.

C'est moi qui travaille dans une industrie qui pollue.

C'est moi qui prends l'avion pour aller en vacances.

C'est moi qui achète des produits fait de plastique.

C'est moi qui peux réduire mon impact sur l'environnement.

C'est moi qui peux agir pour réduire ma consommation.

C'est moi qui peux m'organiser pour vivre sans rouler autant.

C'est la Permaculture qui me propose des solutions et voies d'actions non liées aux parties politiques.

Et le Gouvernement ? Voilà un exemple...

C'est le Gouvernement qui m'a encouragé à changer ma voiture essence pour une diesel.

C'est le Gouvernement qui a adopté des normes et tests de pollution trop peu exigeants pour les voitures neuves.

Ce sont les fabricants de voitures qui ont triché sur les contrôles de pollution.

C'est moi qui ai acheté une voiture neuve qui pollue plus que mon ancienne voiture car j'ai cru à ces contrôles et ces normes.

C'est le Gouvernement qui me pousse à changer ma voiture pour une voiture électrique.

Ce sont les fabricants de voitures qui ont traîné à produire des voitures électriques afin de vendre leurs stocks de voitures diesel.

Confusion, intérêts personnels et industriels, lobbies...

C'est la Permaculture qui me fait poser la question « pourquoi ai-je besoin d'une voiture ? »

C'est la Permaculture qui propose des solutions. Elle me pousse à agir moi même, à changer pour mieux vivre ma vie, mieux consommer.

C'est la Permaculture socio-politique, avec son approche systémique non partisane, qui propose un renversement de la gestion du pays.

Ce sont les analyses faites par des permaculteurs depuis 40 ans qui montrent qu'il est essentiel de redonner la responsabilité d'agir aux citoyens et leurs terroirs.

Organisation d'aujourd'hui (simplifiée)

La France est un État unitaire qui ne comprend qu'un seul appareil d'État pleinement compétent sur l'ensemble du territoire, tant sur le plan politique que juridique. Le Gouvernement a mis en place des démarches de décentralisation qui ne change pas pour autant la nature unitaire de l'État.

Le Président et le Gouvernement

Régions et départements

Arrondissements et cantons

Communes

Conseil municipal et Maire

Vous

Organisation permacole

Vous

Votre commune et Mairie

Votre terroir

Régions

Regroupement de régions

Le Gouvernement ne peut et ne veut pas agir à la vitesse qu'il faut face aux crises d'aujourd'hui.

Vous, vous pouvez le faire.

Une triple pince d'action

Agir chez vous et au sein de votre commune.

Nous ne pouvons plus faire confiance au système actuel. Il est à la racine de la crise actuelle. C'est le système qui a besoin de vous en tant que consomateur.trice et ouvrier.re. C'est le système qui va vous encourager à consommer plus. C'est le système qui, face à une "crise" démographique, va vous encourager à faire plus d'enfants. Parce qu'il faut des consomateur.trice.s et des ouvrier.re.s pour que le système continue à tourner.

Mais... c'est moi qui décide ce que j'achète et comment. C'est moi qui décide pour qui et comment je travaille. C'est moi qui peux changer.

J'ai peur, si je change qu'est qui va se passer ? Comment changer mon travail, comment réduire ma consommation et consommer mieux ? Vous, vous êtes un être humain, doté d'une grande imagination, d'une forte créativité. La Permaculture propose une solution pas à pas. Je fais une analyse de ma vie et de moi-même. Qu'est que j'aime beaucoup faire ? Si c'est votre métier actuel vous êtes parmi une minorité de gens. Dans ce cas vous pouvez agir afin de réduire les impacts négatifs sur l'environnement et le climat de votre activité. Si vous n’aimez pas ce que vous faites, vous pouvez organiser un parcours déroulant de changements. Comment agir pas à pas pour faire en sorte que votre métier et ce que vous aimez faire deviennent la même chose ?

Continuer à pousser le Gouvernement à agir.

Les manifestations. Les élus actuels ont permis l'utilisation des armes de projectiles et des armes chimiques "sublétales" contre les citoyen.ne.s. De nombreuses personnes ont été mutilées ou blessées par ces armes. On peut se demander s'il est toujours possible d'organiser des manifestations pacifiques en France. La violence est contre l'éthique permacole : "prendre soin des Humains". Il n'est pas éthique d'utiliser la violence ni de la subir.

La désobéissance civile. En principe non violente mais par définition illégale. La question se pose, désobéir comment ? Désobéir à quoi ? Par mon travail et ma consommation, je suis la cause de la crise actuelle, climatique et environnementale. Les causes sont aussi les activités industrielles et les inactions des gouvernements qui les soutiennent à tout prix. Il convient de reconnaître la grave menace de cette crise. Alors, désobéir comment ? A qui ? A quoi ?

Les boycotts. "La provocation à la discrimination ne saurait entrer dans le droit à la liberté d'opinion et d'expression dès lors qu'elle constitue un acte positif de rejet, se manifestant par l'incitation à opérer une différence de traitement à l'égard d'une catégorie de personnes". Il est donc légal de boycotter les produits d'une certaine marque affilée à un groupe industriel. Un principe au cœur de la Permaculture est de faire en sorte que chaque élément ou action aura plusieurs bénéfices. Je peux boycotter les produits des grandes marques industrielles et en même temps acheter des biens produits localement. Ceci va stimuler une croissance économique au sein de ma commune, Et dans le même temps, cela va réduire mes trajets en voiture donc mes dépenses de carburant. J'aurai accès à des produits de meilleure qualité, meilleurs pour ma santé. S’il n'y a pas la production locale d'un produit, il existe donc une place socio-économique pour quelqu'un, Peut-être pour moi même ?

Changer l'organisation socio-politique de la France.

L’organisation d’aujourd'hui est le résultat d’un parcours historique que nous ne pouvons pas changer, mais il n'était pas inévitable. Le futur n'est pas figé, le monde de demain peut être, devrait être, très différent du monde d'aujourd'hui. Les solutions sont à la portée de nos mains, c'est à moi et à vous d'agir, aujourd'hui. En 2020 il y aura les élections municipales. Vous pouvez agir au sein de votre commune, vous pouvez la reconstruire, vous pouvez vivre mieux, en meilleure santé. Vos actions collectives peuvent devenir un bel exemple qui va inspirer d’autres personnes à transformer leurs communes. C’est un engagement concret, conscient et joyeux. Quand toutes les communes seront devenues des communes éthiques et écologiques, les logiques qui mènent à l’effondrement de nos sociétés seront évitées.

Par la suite il y aura, en 2021 les élections Départementales et Régionales, en 2022 les élections Législatives et Présidentielle. Est que nous allons continuer à voter pour des factions politiques ? La pollution, la dégradation de l’environnement, la malbouffe, la vie trop chère, les produits pourris ou irréparables. Qui peut trouver des solutions pour ces problèmes auxquels nous sommes confrontés ? Des élus basés à Paris ou bien vous et les habitants de votre commune ? Le système politique actuel n'est ni inévitable, ni immortel. L'approche que les permaculteur.trice.s ont promu depuis 40 ans est d'agir vous même. Les conditions pour devenir député.e ou sénateur.trice sont d’être Français, âgé de 18 ans pour les députés et 24 ans pour les sénateurs (loi organique du 14 avril 2011), de jouir de ses droits civils et politiques (avoir le droit de vote) et de n’être dans aucun cas d’incapacité prévu par la loi (être éligible). 541 circonscriptions en métropole seront ouvertes. Nous pouvons agir afin d’élire des personnes non factionnaires ni partisanes, des personnes qui vont transformer le système politique pour l'inverser et donner le pouvoir d'agir aux communes, à vous.

Ma Commune en Action

www.permaculturefrancophone.

Comment faire passer une idée ?

Changement climatique,

Dégradation de l’Environnement,

Iniquité et Oligarchie,

Enchevêtrement

Chocs Extérieurs.

Les gouvernements ne peuvent pas agir assez vite. Trop nombreux sont ceux qui ne veulent pas agir. Sans compter que depuis 50 ans les même personnes, encore au pouvoir aujourd'hui ou représentées par leurs héritiers, ont pris les décisions qui nous ont menées là où nous en sommes aujourd'hui.

Les Mairies sont à la portée de nos mains.

C'est maintenant

Prenez en main votre commune, afin de la rendre résiliente, zéro déchet, zéro carbone .......................

Ma Commune en Action, Pas à pas

Disponible ici en format PDF

Les 5 chevaliers de l’effondrement rôdent. Ces chevaliers sont les précurseurs des effondrements de toutes les civilisations antiques. Ils s’appellent Changement Climatique, Dégradation de l’Environnement, Iniquité et Oligarchie, Enchevêtrement et finalement, Chocs Extérieur. Une grande différence entre nous et les citoyen.ne.s des civilisations disparues est que, grâce à à nos connaissances historiques et aux chercheur.e.s scientifiques, nous sommes aujourd’hui avertis que, quand ces conditions – ces 5 chevaliers - sont réunis au chevet d’une civilisation, son effondrement  est imminent.

Grâce à des gens comme vous, aujourd’hui un mouvement de lutte contre ces crises se généralise.

Vous savez déjà bien sur que la Permaculture n'est pas que du jardinage. C’est aussi un outil de reconstruction sociale. Au cœur de cet art et science de la vie se trouvent des principes qui nous guident pour créer des communes résilientes et durables. Des communes d’un futur très proche qui Prennent soin de la Terre et Prennent soin des Humains. Aux crises que nous traversons il y a des solutions. Des démarches, qui ne sont ni simplistes ni « la même taille pour tous », sont bien connues des Permaculteur.trice.s. Un effondrement est évitable. Nous pouvons, nous devons prendre en main le gouvernail et changer de cap.

Il y a deux mois nous avons lancé l’initiative, "Ma Commune en Action". Un appel à vous et à l’intelligence collective.

Des élections municipales auront lieu en 2020 et nous voulons qu’un maximum de personnes s'engagent à transformer leurs communes. Nous voulons regrouper autant que possible les initiatives comme la vôtre afin d’agir ensemble et de réinventer ce monde. Il est essentiel que les gens comprennent qu'ils peuvent agir, qu'ils peuvent vivre mieux et en meilleure santé. Et que pour mettre en œuvre des actions radicales qui respectent la planète et les êtres vivants, et qui donc permettent vite d’agir contre la destruction, chaque compétence, chaque expérience, de chacun d’entre vous est valable et nécessaire.

Vous pouvez agir au sein de votre commune, vous pouvez la reconstruire, vous pouvez vivre mieux, en meilleure santé. Vos actions collectives peuvent devenir un bel exemple qui va inspirer d’autres personnes à transformer leurs communes. C’est un engagement concret, conscient et joyeux. Quand toutes les communes seront devenues des communes éthiques et écologiques les logiques qui mènent à l’effondrement de nos sociétés seront évitées.

Quelle sera la première commune zéro déchets et zéro carbone ?

Quelle seront les premières communes à mettre au cœur de leurs initiatives les éthiques et les démarches Permacoles ?

Quelles seront les premières communes assignées en justice par les jeunes d’aujourd’hui pour leur inaction face aux crises et leur complicité devant l’effondrement de notre planète comme lieu possible de vie ?

C’est à nous toute et tous d’agir maintenant.

La permaculture repose sur trois principes : le soin des humains, le soin de la Terre et le partage équitable. La permaculture est donc par essence : éthique, politique, égalitaire et non nuisante.

Et ça, c’est fondamental.

La permaculture est la volonté de déconstruction d’un système conventionnel pour inventer un nouveau système, permanent et bienveillant. C’est une volonté de vivre sans nuire à autrui (humain, animal, insecte, végétal). Alors, évidemment, la permaculture c’est sûrement beaucoup d’agriculture mais c’est tellement plus que ça.

La permaculture est une méthode systémique et globale qui vise à concevoir des systèmes (par exemple des habitats humains et des systèmes agricoles, mais cela peut être appliqué à n’importe quel système) en s’inspirant de l’écologie naturelle (biomimétisme), de la science et de la tradition. Elle n’est pas une méthode figée mais un « mode d’action ».

Réchauffement climatique, particules de plastique dans l’air que nous respirons, pollution des océans, disparition des espèces... sont les symptômes d’un malaise profond de notre gestion de cette planète. La Permaculture est l’outil nécessaire pour arrêter la destruction de notre planète.

Les réponses des gouvernements face à la destruction à grand échelle des systèmes sur lesquels dépendent nous vies ne sont pas satisfaisantes. Nous pouvons agir nous même et ne plus attendre que les gouvernements et les industries se réveillent. Nous pouvons, nous allons changer nos communes pour en faire des territoires permacoles.

Il est temps de se réunir en dehors des institutions pour s’organiser et agir sur ses mêmes institutions. Il est temps de prendre le pouvoir sur nos communes pour les mettre en action et pouvoir enfin agir sur nos conditions économiques, sociales et écologiques.

Le temps est venu d’agir ! Mettons nos communes en action grâce à vous et les techniques de la permaculture.

Principe permacole. 

Principe peu connu mais au cœur de la Permaculture 

Redonner aux territoires la responsabilité et le pouvoir d'agir.

Nous ne pouvons plus nous soustraire à notre responsabilité en la laissant aux gouvernements centralisés. « Les mêmes solutions pour tous », ce n’est ni pertinent ni efficace. De Lille à Marseille, nos terroirs sont variés, les contextes environnementaux et culturels sont très différents. Il nous faut des réponses régionales adaptées. Adaptées aux territoires, aux gens qui y vivent. Habitants et élus doivent trouver des moyens d'actions. Très vite.

Un pouvoir centralisé ne peut pas répondre à l'urgence, d’autant qu’il est souvent dépendant des lobbyings industriels. Un bel exemple est le « marché du droit à polluer ». Au début, le prix des déchets était à plus de 20 € la tonne. Mais suite aux lobbyings le prix à passé à 3 € la tonne et le système n'encourage plus une réduction de production des gaz à effet de serre.

Il n’y a pas de solution uniforme miracle qui s'adapterait à toute situation, tout contexte, toute personne. Nous nous sommes mis « dans le pétrin », il faut maintenant compter sur l’intelligence collective humaine nous s'en sortir. Pour cela, la démarche permacole permet de faire des bilans et des analyses de votre commune. Ensuite, ensemble, nous pouvons faire une conception (un projet) qui guidera l'évolution de votre commune vers un lieu (presque) zéro carbone, ergonomique, esthétique, équitable et éthique. En plus nous allons tous vivre mieux !

La crise est là, et évidemment plein de personnes hurlent qu’elles savent comment faire, comment agir. De l’extrême droite à l’extrême gauche, tous partis confondus, ils savent comment sauver la planète ! Ce sont pourtant ces mêmes institutions et leurs approches politiques qui nous ont menés où nous en sommes. Leur manque de réactivité et leurs approches arbitraires n'ont rien réglé. Pire, certaines factions politiques (souvent de droite ou d’extrême droite) passent leur temps à nier les dérives climatiques qui nous mettent en danger.

Les promesses des pouvoirs politiques n’ont plus notre confiance. En permaculture, nous proposons tout autre chose : reprendre le pouvoir d'agir nous-mêmes, devenir responsable de nos actions et de la gestion de nos terroirs. L'art et science de la permaculture sont là pour vous aider. L'architecture aide l’architecte à concevoir des bâtiments, la permaculture aide à transformer vos communes et terroirs pour qu'ils soit résilient et fassent partie des solutions et non des problèmes.

Créez un site Web gratuit avec Yola